Alopécie féminine : causes

La chute des cheveux est un phénomène quotidien et courant ; en effet, nous perdons chaque jour jusqu'à 60 cheveux. Cela dit, si l'on constate que la brosse recueille plus de 100 cheveux par jour, il convient de rechercher le facteur déclencheur. Si les cheveux deviennent plus fins, qu'ils tombent de manière prématurée ou que la ligne d'implantation des cheveux recule, cela peut être dû à une série de facteurs variés. Vous trouverez ici une vue d'ensemble des causes possibles d'alopécie féminine.

Alopécie androgénique

(alopécie liée à la ménopause)

L'alopécie androgénique (chute des cheveux due à des hormones masculines) est déclenchée par le changement hormonal ayant lieu pendant et après la ménopause, provoquée par l'influence grandissante de l'hormone masculine, la testostérone, sur le cycle de croissance des cheveux et les racines des cheveux. 

Cycle de croissance de nos cheveux

Le cycle de croissance de nos cheveux est réparti sur trois phases : la phase de croissance active, la phase de transition et la phase d'inactivité. C'est lors de la première phase, la phase de croissance active (anagénétique), qu'a lieu la production de cheveux. Ce processus peut durer entre deux et six semaines. Ensuite, pendant les quelques semaines qui suivent, a lieu la phase de transition (catagénétique), pendant laquelle le cheveu se décolle peu à peu de la racine. Au cours de la troisième phase, le cheveu est complètement séparé des racines et tombe. La racine se régénère. Ce processus peut durer deux à six semaines. Ensuite, le cycle se referme et une nouvelle phase de croissance commence ; la racine du cheveu produit un nouveau cheveu.

L'équilibre hormonal exerce une influence sur la croissance des cheveux

Le cycle complet peut durer plusieurs années et a lieu pour chaque cheveu. Chaque cheveu a un nombre maximal de cycles de croissance. Cela signifie que le cheveu ne peut plus pousser au terme de ces cycles.
Le nombre d'hormones féminines baisse à l'apparition de la ménopause. Ensuite, l'influence de la testostérone, exerçant une influence négative sur les racines des cheveux, va en s'accroissant. Cela vient perturber l'équilibre hormonal, ce qui peut raccourcit le cycle de croissance des cheveux. Conséquence possible : des cheveux repoussant plus fins et plus courts. Apprenez-en plus ici sur les symptômes

Alopécie féminine liée au stress

Le stress peut également être un facteur déclencheur de la chute des cheveux chez les femmes. Si le processus énergétique, notamment en raison d'une surcharge professionnelle ou d'un manque de sommeil, est perturbé, cela peut diminuer la croissance des cheveux et provoquer une chute des cheveux. Afin de rééquilibrer ce processus, nous avons développé Plantur 21.

En savoir plus sur Plantur 21 »

Autres causes d'alopécie féminine

  • Les influences environnementales, comme une alimentation peu variée, la restauration rapide, les régimes éclair, ainsi que certains médicaments peuvent être à l'origine d'une chute indésirable des cheveux.
  • Le port de coiffures trop serrées ou un démêlage trop brusque des cheveux peuvent, dans certaines circonstances, provoquer la perte de cheveux, dans la mesure où les racines ont été exposées à une force de traction prolongée.
  • La chute de cheveux peut également être la conséquence secondaire de certaines maladies, comme une hypothyroïdie, p. ex. Dans ce cas, consultez un médecin.